26 Septembre 2014

Rosemère deuxième au niveau international de Collectivités en fleurs

Cette année encore, la Ville de Rosemère a fait très bonne figure lors de la cérémonie de remise des prix nationaux du concours canadien Collectivités en fleurs, qui se déroulait récemment à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard. 

Au fil des ans, Rosemère s’est taillée une place de choix à ce concours jusqu’à être reconnue comme l’une des villes les plus performantes du Canada dans sa catégorie, ce qui lui a valu de prendre part depuis 2011 au Défi international – ville de taille moyenne. Cette année encore, elle a conservé sa note parfaite de 5 fleurs, terminant au deuxième rang, tout juste derrière la ville de Gemeente Weert, aux Pays-Bas. 

Le résultat remarquable menant à un pointage très serré lui a d’ailleurs valu de recevoir une mention honorable. « Toute la population peut être fière de ce succès puisque les juges du concours tiennent compte de tous les secteurs d’activités de la collectivité, soit le commercial, l’institutionnel, le résidentiel et, bien sûr, le municipal » mentionne la mairesse Madeleine Leduc. Précisons que les critères observés sont la propreté, l’action environnementale, la protection du patrimoine, la foresterie urbaine, le paysage et l’aménagement floral. 

En plus de ses cinq fleurs, Rosemère a reçu une mention spéciale pour son Programme de bannières publiques, qui consiste à orner la rue principale et les édifices municipaux de fanions aux couleurs saisonnières. Reflet de la sensibilité environnementale de la Ville, ces fanions remplacent depuis 2007 les traditionnelles jardinières de fleurs annuelles, par souci d’économie de l’eau et de réduction des émissions de gaz à effet de serre alors générées par les fréquentes opérations d’arrosage. Autre avantage notable, les fanions agrémentent la vue durant les quatre saisons. 

Les juges ont par ailleurs été charmés notamment par l’idée de faire participer les citoyens à travers un concours de dessin pour produire la prochaine série de fanions. Tenu durant l’été qui s’achève, ce concours a permis de découvrir de nouveaux talents qui seront dévoilés d’ici peu et que citoyens et visiteurs pourront admirer dès l’an prochain.

Rappelons que, depuis qu’elle prend part à Collectivités en fleurs, Rosemère a reçu chaque année une mention spéciale différente. Au Défi international, ces mentions visaient les jardins de la maison Hamilton (2013), la foresterie urbaine (2012) et les jardiniers bénévoles (2011). 

Notons enfin que Rosemère fait partie d’un groupe très restreint de cinq villes du Canada à avoir participé au concours Collectivités en fleurs chaque année depuis le début de cette compétition, il y a vingt ans. Seules les municipalités les plus performantes de chaque province y sont admises, alors que les meilleures au niveau national sont éligibles au Défi international. L’organisme a souligné cette implication constante en remettant une médaille à chacune de ces cinq villes. 

Collectivités en fleurs est un organisme canadien sans but lucratif qui s’est engagé à promouvoir la fierté civique, la responsabilité environnementale et l’amélioration du cadre de vie par l’engagement communautaire et le dynamisme d’un programme national. L’amélioration des espaces verts en milieu urbain est au cœur de sa mission, ce qui cadre parfaitement avec la grande importance que Rosemère et ses citoyens accordent au caractère champêtre de leur milieu de vie. 

-  30  - 

Source :
Ville de Rosemère

Renseignements :
Michel Girouard
Directeur des Communications
Tél. : 450 621-3500, poste 1243
Courriel : mgirouard@ville.rosemere.qc.ca

À surveiller

  • Marché et fête de Noël 2017
  • Info Travaux
  • Agrile du frêne
  • Compteurs d’eau
  • Participation citoyenne