Politique environnementale

La Ville de Rosemère a toujours fait preuve de leadership en matière de protection environnementale. Elle occupe une position enviable en ce qui concerne la protection de son milieu naturel, et son taux de recyclage compte parmi les meilleurs de la MRC. Aussi, elle a toujours axé ses interventions en ayant son milieu de vie à cœur. Occupant autrefois des terres agricoles, les générations qui nous ont précédés ont su développer Rosemère tout en conservant de grands terrains où ils ont planté de nombreux arbres aux essences variées. Cette préoccupation des générations précédentes pour la conservation des arbres a conféré au territoire le caractère champêtre tant prisé des citoyens et qui fait la réputation de Rosemère. Aujourd’hui encore, les Rosemèrois ainsi que l’administration municipale contribuent ensemble à conserver ce cadre de vie exceptionnel.


Point de départ de la politique environnementale

Dans le rapport de 2003 - La qualité de l’environnement dans les villes canadiennes : Le rôle du gouvernement fédéral de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie, on y indiquait que la performance des villes à améliorer l’environnement est plutôt déficiente.

Selon ce rapport, la plupart des indicateurs clés révèlent des tendances négatives. Plus spécifiquement, l’utilisation des automobiles est en augmentation, celle des transports en commun en diminution et les villes utilisent le sol de moins en moins efficacement. Les concentrations d’ozone au niveau du sol – qui entraînent des effets néfastes sur la santé publique – sont aussi en augmentation. Les centres urbains contribuent dans une large mesure aux émissions de gaz à effet de serre et leur expansion est susceptible d’empiéter sur des terres agricoles à fort rendement et sur des terres écosensibles. Ce sont des problématiques que la Ville de Rosemère ne peut ignorer puisqu’elles sont aussi les siennes.


Politique environnementale

La Ville de Rosemère s’est dotée en 2005 d’une politique environnementale, dont les orientations et les actions portent sur l’atteinte des objectifs nationaux en matière de recyclage des matières résiduelles; la contribution à la réduction des gaz à effet de serre; la protection et la revitalisation des sols, des espaces naturels et du patrimoine forestier; l’offre d’une eau potable de qualité, utilisée à bon escient.

La mise en place d’une telle politique contribue à faire de la protection de l’environnement l’une des principales clés de prise de décision pour la municipalité, et démontre la volonté municipale d’adopter des mesures harmonisées à la réalité locale.


Contenu du document

Voir la politique dans les documents à télécharger à gauche.

  • L’avant-propos
  • La Ville de Rosemère
  • La population
  • Le territoire rosemèrois
  • La situation actuelle
  • Les enjeux
  • La mission
  • Les orientations
  • Le cadre de référence
  • Les idées de mesures
    • Atteindre, voire dépasser, les objectifs nationaux en matière de recyclage des matières résiduelles 
    • Contribuer à réduire les gaz à effet de serre
    • Protéger et revitaliser les sols, les espaces naturels et le patrimoine forestier
    • Offrir une eau potable de qualité, utilisée à bon escient
  • Annexe I – Réglementation et initiatives existantes
    • Pesticides
    • Matières résiduelles
    • Transport et aménagement du territoire
    • Matières dangereuses et sols contaminés
    • Eaux
    • Air
    • Autres





À surveiller

  • Marché et fête de Noël 2017
  • Info Travaux
  • Agrile du frêne
  • Compteurs d’eau
  • Participation citoyenne