15 Août 2014

La mairesse de Rosemère dénonce le comportement de Postes Canada

La mairesse de Rosemère est particulièrement outrée par l’attitude de Postes Canada relativement à l’implantation de boîtes communautaires, et elle l’a fait savoir cette semaine dans une missive envoyée à la société de la Couronne. Elle déplore que Postes Canada n’ait informé la Ville de Rosemère qu’une douzaine d’heures seulement avant le début de l’installation des premières boîtes, et ce, en contrevenant à ce qui avait pourtant été entendu entre les deux parties. 

Dans sa lettre, Mme Madeleine Leduc écrit : « Quelle ne fut pas notre surprise de recevoir, la journée même de la séance ordinaire du Conseil (le lundi 11 août dernier) à 16 h 07 et à 16 h 14, deux courriels nous informant que Postes Canada amorcerait l’installation des boîtes sur 20 sites dès le lendemain matin. Cette façon cavalière d’agir n’est pas sans irriter la Ville et les citoyens, eux qui ont déjà difficilement encaissé l’annonce unilatérale de la fin de la livraison du courrier à domicile.» 

Selon la mairesse de Rosemère, beaucoup de détails doivent être réglés et inscrits dans une entente bipartite avant l’implantation des boîtes communautaires, notamment : le plan d’implantation; l’aménagement de certains débarcadères à des endroits identifiés; l’aménagement des espaces choisis pour certaines boîtes postales; un programme d’entretien; la gestion des plaintes portant sur les réparations et l’enlèvement de toutes les boîtes postales existantes dans un délai de deux ans suivant la fin de l’implantation. 

Elle a en outre déploré l’attitude générale de la société de la Couronne dans cette affaire : « De fait, le comportement de Postes Canada ne cesse de manquer de respect à l’égard de la Ville et des citoyens, et ce, depuis le début de ce dossier. En effet, la Ville s’est vue imposer, sans consultation préalable, l’odieux de la décision du retrait du service de livraison du courrier à domicile et de l’installation de boîtes communautaires. »

 

La mairesse a également souligné les effets pervers de cette façon d’agir pour la Ville et ses citoyens. « Parce que Postes Canada renonce à agir de façon transparente et à se montrer à l’écoute de sa clientèle, ce sont les élus municipaux qui reçoivent par défaut de nombreux témoignages de citoyens dans un dossier qui ne relève pourtant pas de leur juridiction ! Les séances du Conseil municipal sont devenues des soirées de débat où tout un chacun exprime sa colère et sa frustration sur un sujet de responsabilité fédérale. » 

En conclusion, Mme Leduc a demandé à Postes Canada d’interrompre immédiatement l’installation de ses nouvelles boîtes postales communautaires et de s’engager « rapidement dans la conclusion d’une entente entre la Ville de Rosemère et Postes Canada ». 

 

-30-

Source :
Ville de Rosemère

Renseignements :
Michel Girouard
Directeur des Communications
Tél. : 450 621-3500, poste 1243
Courriel : mgirouard@ville.rosemere.qc.ca

À surveiller

  • Marché et fête de Noël 2017
  • Info Travaux
  • Agrile du frêne
  • Compteurs d’eau
  • Participation citoyenne