Agrile du frêne

l’agrile du frêne

L’Agrile du frêne est un insecte (coléoptère) de la famille des Buprestidae qui compte des centaines d’espèces d’agrile. Certains agriles sont indigènes au Québec, mais l’Agrile du frêne est un insecte exotique ravageur qui vient d’Asie. Sa présence a été confirmée à Rosemère en 2014, et des agriles du frêne ont été retrouvés sur la plupart des pièges installés en 2015. L’insecte est désormais partout dans notre région et la mortalité des frênes est croissante. L’agrile est une menace réelle pour notre forêt urbaine, qui compte plus de 10 000 frênes, dont environ 1 800 frênes dans les rues et parcs et entre 6 000 et 8 000 frênes sur les domaines privés. Sans compter les frênes qui se trouvent dans les boisés. Selon Ressources naturelles Canada, 98 % des frênes attaqués mourront dans les cinq années suivant le début d'une infestation dans une région donnée. Il s’agit donc d’une menace réelle à notre forêt urbaine.


Du soutien pour prendre en charge vos frênes

Afin de vous soutenir dans la prise en charge de vos frênes et de vous permettre d’agir pour conserver notre forêt urbaine, la Ville a mis en œuvre une Politique relative au remplacement et au traitement des frênes privés. Cette politique est axée sur trois actions « Traiter – Planter – Abattre »visant à ralentir et à contrôler la propagation de l’agrile du frêne.

Traiter
Vous pouvez ralentir la propagation de l’agrile en appliquant un insecticide à faible impact, soit le TreeAzin. Actuellement, il est recommandé de traiter les frênes deux années consécutives et de faire une pause la troisième année, avant de recommencer les traitements. Consultez la liste des entreprises sur le site bioforest.ca (l’entreprise choisie doit être inscrite au registre de la Ville). Une subvention est offerte pour les propriétaires qui traitent leur(s) frêne(s). Vous trouverez le formulaire de demande de subvention dans la section de gauche, documents à télécharger. Par contre, puisque l’infestation est déjà très avancée, très peu de nouveaux frênes se qualifient encore pour le traitement. Ce sont surtout les frênes qui sont traités depuis quelques années qui sont encore en bonne santé.

Planter
La Ville encourage les citoyens à replanter de nouvelles essences afin de diversifier la forêt urbaine. Un programme biannuel de distribution d’arbres en pot ainsi qu’un programme de subvention pour l’achat d’arbre est offert aux citoyens afin de les aider à compléter leur remplacement obligatoire.

Abattre
Il est de votre responsabilité d’abattre un frêne atteint et malade. Un permis, gratuit, est obligatoire pour procéder à l’abattage. N’attendez pas que l’arbre devienne dangereux avant d’agir. La ville dispose d’un règlement sur les frênes indiquant que l’abattage des frênes dépérissant est obligatoire pour des raisons de sécurité.

D’autre part, la Ville a planifié l’ajout de collectes de branches, d’avril à novembre, pour vous aider à disposer des résidus pour vos arbres abattus.



La Ville vous propose deux programmes

· Programme d’aide financière pour le traitement des frênes privés

· Programme de distribution d’arbres et aide financière au remplacement

Un propriétaire peut présenter une demande dans le programme d'aide financière, et dans le programme de distribution d'arbres et aide financière au remplacement. Cependant, la subvention totale octroyée ne peut excéder 2000 $ par année, par propriété.

Consultez la politique complète dans la section, Documents à télécharger.




À qui s’adresse CES PROGRAMMES?

· Programme d'aide financière au traitement: À tout propriétaire d’un terrain privé à Rosemère sur lequel se trouve au moins 1 frêne traité, dont le diamètre minimal est de 20 centimètres à 1,4 mètre du sol.

· Programme de distribution d'arbres et d’aide financière au remplacement: À tout propriétaire d’un terrain privé à Rosemère ayant obtenu un permis et procédé à l’abattage de frênes sur son terrain.



Application du programme D'AIDE FINANCIÈRE au traitement des frênes privés :

· Le montant de la subvention est calculée comme suit: 50% du coût des travaux jusqu’à concurrence de 2,50 $ du centimètre de diamètre de tronc, mesuré à 1,4 mètres du sol.

· Le montant total de la subvention octroyée ne peut excéder 2000 $ par année, par propriété privé.

· Le traitement de TreeAzinmd doit avoir été effectué entre le 15 juin et le 31 août.




APPLICATION DU PROGRAMME de distribution d'arbres (OPTION a) et d'aide financière au remplacement (option b)

· Le propriétaire ayant reçu un permis d’abattage pour des frênes peut choisir l’une ou l’autre de ces options pour compléter son remplacement de frênes.

· La Ville remet, soit, gratuitement de jeunes arbres dont le diamètre du tronc est d’environ 25 millimètres, soit une subvention de 100$ maximum par arbre pour l’achat.

· Le nombre d’arbres ou de subventions offerts varient selon le nombre d’arbres abattus.

· Le calcul se fait comme suit: 1 frêne abattu = 1 arbre offert ou 100$, de 2 à 10 frênes abattus = 50% du remplacement offert, 10 frênes et plus abattus = 40% du remplacement offert.

· Un maximum de 5 arbres ou 5 subventions de 100$.

Afin d’obtenir la subvention de 100$ par arbre, le propriétaire doit obligatoirement faire l’achat d’espèces d’arbres autorisées. Consultez la liste pour connaître les espèces acceptées.

Pourquoi faire votre part?


· Pour assurer la sécurité des citoyens.

· Pour conserver une partie du paysage des frênes assez longtemps pour permettre la plantation d’arbres qui les remplaceront.

· Pour maintenir la viabilité de notre forêt urbaine qui contribue à la diminution de la pollution et procure des îlots de fraîcheur.



Critères d’admissibilité et formulaires

Consultez les documents à télécharger à gauche de cette page pour connaître les critères d’admissibilité aux programmes et accéder aux formulaires.



Plantation d’arbres sur le domaine public

Pour compenser une partie de la perte des frênes sur les rues et dans les parcs, la Ville de Rosemère prévoit planter 1 000 arbres d’essences variées sur 5 ans. Une mesure du plan d’action intégré contre l’agrile du frêne qui permettra à la Ville de remplacer 50 % des frênes abattus au cours de cette même période et de maintenir la biodiversité de la forêt urbaine.


Vous avez des suggestions ?

La Ville demeure à l’affût de tout projet ou programme qui pourrait l’aider à agir contre l’agrile du frêne.

Tous ensemble, agissons contre l’agrile du frêne.







À surveiller

  • Défi des maires
  • #PartageLaRoute - Observe
  • Covid-19
  • Citoyen à l'honneur
  • Info-Travaux