13 Décembre 2017

Rosemère, municipalité alliée contre la violence à l’égard des femmes

Dans le cadre des efforts de sensibilisation menés au Québec sur l’enjeu de la violence faite aux femmes, le conseil municipal de Rosemère a adopté lors de la séance publique du 11 décembre 2017 une résolution proclamant «que sur le territoire de Rosemère, c’est tolérance zéro en ce qui a trait à la violence faite aux femmes et que Rosemère est une municipalité alliée contre la violence à l’égard des femmes».

«Le conseil municipal est d’avis que comme gouvernement de proximité, il y a lieu d’appuyerles efforts de sensibilisation et de communicationauprès de la population rosemèroise sur l’enjeu de la violence à l’égard des femmes. Sachant qu’il s’agit d’un enjeu de société de taille et, qu’en plus, environ 70% de la violence conjugale au Canada n’est pas signalée, nous devons faire notre part afin d’accentuer l’information et la sensibilisation dans ce dossier. Nous souhaitons que l’adoption de cette résolution contribue, un tant soit, peu à contrer ce fléau. J’invite les autres municipalités du Québec à joindre le mouvement», a déclaré Eric Westram, maire de Rosemère.

L’initiative de la Ville, dans les premières municipalités à adopter une telle résolution, s’inscrit dans le cadre des 12 jours d’action pour l’élimination des violences envers les femmes. Le 25 novembre a été proclamé par l’ONU comme étant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Ces 12 jours culminent lors de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, le 6 décembre, commémorant le meurtre de 14 jeunes femmes en 1989 à l’École Polytechnique de Montréal.


À surveiller

  • Consultation publique
  • Citoyen à l'honneur
  • Séances du conseil / Webdiffusion
  • Info Travaux